NPD : le développement de nouveaux produits, un enjeu crucial

Pour survivre et générer de nouvelles opportunités, les entreprises doivent se tourner vers un processus de New product development. Une démarche fastidieuse et incertaine qui comme tout processus d’innovation, comporte un certain nombre de risques, d’incertitudes et de complexité.

SOMMAIRE

  1. Un processus en six étapes clés
    1. La légitimé
    2. La désirabilité
    3. L’acceptabilité
    4. La faisabilité
    5. La viabilité
    6. Le lancement
  2. Développement de nouveaux produits : les risques à éviter
  3. L’influence de l’IA générative sur les délais du NPD (new product development)

Qu’avons-nous appris ?

 

Le New product development, un processus en six étapes clés

Le New product development (NPD, ou développement de nouveaux produits) désigne, comme son nom l’indique, le processus de développement d’un nouveau service/produit ou procédé dans une entreprise. Il peut aussi s’agir d’une nouvelle technologie ou d’une innovation appliquée à un produit déjà conçu. 

Le NPD peut constituer un enjeu crucial pour la survie des entreprises. Le développement de nouveaux produits permet ainsi d’affronter les mutations en cours dans son secteur d’activité : concurrence renforcée, évolutions des pratiques des clients, apparition de nouvelles opportunités commerciales, nouvelles technologies disponibles sur le marché, etc.

On distingue habituellement six étapes pour le New product development. Elles peuvent néanmoins évoluer en fonction de l’entreprise et du secteur d’activité. Dans ces 6 étapes se retrouvent les 5 preuves de valeur de la marelle Vianeo ainsi que les méthodes d’innovation largement utilisées dans ces approches exploratoires :

  • La légitimité (preuve 1) : l’examen et la validation des problèmes à résoudre et idées associées (phase d’idéation).

Il s’agit de faire un choix et de sélectionner les idées les plus pertinentes/prometteuses. Des séances de brainstorming sont organisées dans l’entreprise. L’occasion de faire un point sur les produits existants, le profil des consommateurs et les besoins de ces derniers.

A parti des problèmes identifiés, l’enjeu est ensuite de sélectionner ceux qui sont les plus pertinents car répondant à un besoin fort et en phase avec des assets de l’entreprise qui pourraient permettre d’avoir rapidement des atouts différenciants sur le projet.legitimite preuve de valeur vianeo

  • La désirabilité (preuve 2) et l’acceptabilité (preuve 3) : l’exploration marché.

Il convient ici d’identifier l’opportunité marché qui donne sa raison d’être au nouveau produit ou service. Pour cela l’approche du Dessign Thinking est pertinente et permet de mener des entretiens exploratoires auprès des potentiels utilisateurs. Une analyse de la concurrence et des solutions existantes est également primordiale ainsi que la cartographie des acteurs du marché, l’identification des influenceurs (prescripteurs, détracteurs…), et bien évidemment la compréhension des tendances marché avec l’appui des 5 forces de Porter.

desirabilite_acceptabilite_etape_innovation_vianeo

  • La faisabilité (preuve 5) : La planification et le test d’un prototype.

Les idées et le concept, construit à partir des résultats de l’étape de désirabilité, sont soumis à une batterie de tests. Il faut en sus identifier des partenaires complémentaires de l’offre si besoin, établir un budget et des délais pour ce projet. Plusieurs versions du produit ou service (maquettes) doivent être également élaborées, afin d’affiner le concept et le design. L’entreprise pourra ensuite disposer d’un produit minimum viable (MVP) déployable sur le marché.faisabilite_etape_innovation_vianeo

  • La viabilité (preuve 6) : La conception du produit/service après validation.

Il s’agira de déterminer si le produit ou service sera rentable pour l’entreprise sur la base d’un business model pertinent pour les trois parties prenantes à la transaction d’achat : le client/l’utilisateur et l’acheteur. Le produit final est conçu à ce stade en vue de sa commercialisation en se basant sur une proposition de valeur forte et un business model viable.

viabilite_etape_innovation_vianeo

  • Le lancement final du produit et la phase de suivi.

C’est la dernière étape : la commercialisation du produit. C’est aussi l’heure de déployer sa stratégie marketing et business. Bien évidemment, la gestion du NPD ne s’arrête pas là : l’offre sera susceptible d’évoluer en fonction des retours et des données recueillies suite au lancement sur le marché.

Toutes ces étapes ne peuvent pas être bouclées en quelques jours. Prenons l’exemple d’Apple, qui est arrivée très tard sur le marché du smartphone. Ce choix a permis à l’entreprise d’étudier en profondeur les produits de ses rivaux et de perfectionner son concept. Au moment de la sortie du premier iPhone, la société a ainsi pu devancer tous ses concurrents avec ce nouveau contenu. Un juste équilibre doit alors être trouvé entre vitesse et précipitation.

 

Développement de nouveaux produits : les risques à éviter

La réussite du développement de nouveaux produits dépend de la participation de tous les départements clés de l’entreprise (ingénierie, fabrication, marketing, RH…) Il s’agit d’avoir une perspective transversale autour d’une vision partagée du potentiel du projet. C’est à cette condition que les objectifs du NPD seront atteints. Avec une absence de communication entre les acteurs concernés ou une mise à l’écart des postes clés, les projets risquent de ne pas aboutir (ou de ne pas répondre aux attentes). La transparence et la circulation de l’information doivent donc être une priorité pour susciter l’engagement des équipes. La plateforme Vianeo permet la collaboration autour de la conception du business case du projet et favorise ainsi grandement l’ancrage du projet dans l’organisation dès les stades de lancement.

Un autre risque souvent rencontré dans les processus de développement de nouveaux produits est l’incapacité de l’entreprise à s’adapter aux imprévus, qui la forcent à s’éloigner du plan initial. Dans une interview accordée à la revue Harvard Business Review, les consultants Donald Reinersten et Stefan Thomke indiquent n’avoir « jamais rencontré un projet de NPD dont les exigences sont demeurées stables » du début à la fin du développement. 

C’est bien là le problème : les entreprises font le choix de suivre leur plan à la lettre, sans tenir compte des incertitudes et des changements liés à la gestion de l’innovation. La solution : disposer d’outils tels que la plateforme Vianeo et sa marelle Business Design pour suivre le processus en temps réel, recueillir des données, itérer sur les projets, identifier et valider les hypothèses pas à pas et ainsi surmonter rapidement les difficultés. 

La mauvaise gestion des ressources est également un risque propre à tout processus de New product development. Il est en effet difficile d’établir des délais « figés » pour chaque tâche. Deux risques peuvent alors faire leur apparition : la suroptimisation et la sous-optimisation des ressources. À cela s’ajoute un manque de visibilité sur les tâches en cours, qui peut aboutir à des dépassements de coûts pour le projet concerné.

prenant en compte à chaque instant tous les effets de bords provoqués par l’arrivée de l’innovation. L’IA n’est pas capable à ce jour d’une telle analyse puisqu’elle se base sur les enseignements du passé. 

L’influence de l’IA générative sur les délais du NPD

L’IA (intelligence artificielle) générative est sur toutes les lèvres depuis 2022, avec le succès rencontré par l’agent conversationnel ChatGPT (OpenAI). Parmi ses nombreuses applications, l’intelligence artificielle générative peut constituer un moyen efficace d’accélérer le développement de nouveaux produits et de générer de nouvelles idées. 

Cette IA peut ainsi réduire les délais nécessaires à la commercialisation d’un produit/service (le fameux time to market). L’industrie alimentaire s’est déjà emparée de ces outils, notamment pour accélérer la réalisation de prototypes. Nestlé, par exemple, se sert de l’IA pour créer ses nouvelles saveurs et anticiper les réactions de ses consommateurs. 

De son côté, l’entreprise Foodpairing a conçu un service permettant aux sociétés de l’industrie alimentaire d’élaborer de nouveaux produits en utilisant ses outils d’innovation. La démarche est ambitieuse : Foodpairing prétend ainsi réduire drastiquement les délais de développement grâce à sa solution (de huit mois à plusieurs jours). 

De manière plus générale, il est possible d’utiliser « intelligemment » l’IA générative pour automatiser certaines étapes du développement de nouveaux produits. Dans la phase d’idéation, par exemple, l’IA peut servir de guide pour générer des textes et faire apparaître des correspondances entre les idées. Dans l’étape du prototypage, elle se révèle également utile pour concevoir un contenu en 3D. Point-E, l’outil d’OpenAI, offre ainsi la possibilité à ses utilisateurs d’entrer des données textuelles pour générer les images voulues. 

Avec l’IA, la conception de maquettes n’est plus l’apanage des « pros ». Il devient ainsi possible de modéliser son propre concept, sans être doté de grandes connaissances techniques. Une innovation qui pose évidemment quelques problèmes en termes d’éthique (mais c’est un autre débat).

Cependant, il est important de rester prudent et de ne pas confier la réussite du projet à une IA puisqu’elle agit avec des rétroviseurs alors que le propre de l’innovation est de construire dans la réalité et prenant en compte à chaque instant tous les effets de bords provoqués par l’arrivée de l’innovation. L’IA n’est pas capable à ce jour d’une telle analyse puisqu’elle se base sur les enseignements du passé. 

Vous êtes intéressé par le New Product Development et souhaitez optimiser votre propre processus d’innovation ? Découvrez comment Vianeo peut vous aider à valider vos idées, élaborer des prototypes et finalement lancer des produits réussis sur le marché.

Cliquez ici pour prendre contact avec l’équipe Vianeo et comment nous pouvons transformer votre approche du NPD.

Qu’avons-nous appris ?

  • Le New product development représente le processus de développement d’un nouveau produit ou service. Il peut aussi être appliqué à une nouvelle technologie ou une innovation sur un produit. Ce processus NPD peut être essentiel à la survie d’une entreprise. Il permet notamment de faire face à la concurrence et à l’évolution des pratiques des consommateurs. 

  • On observe généralement six étapes pour un processus de NPD en adéquation avec les 5 étapes de la marelle Business Dessign de Vianeo : génération des idées ; exploration marché ; étape de conception et test de la solution ; planification et test de prototype ; fabrication des produits ou conception du service ; lancement et suivi. 

  • Tous les départements clés doivent participer au processus pour atteindre les objectifs du NPD. Il faut aussi avoir conscience des imprévus propres au New product development, afin de réagir rapidement. Les ressources doivent également être distribuées de manière optimale pour éviter les dépassements de coûts.  

  • L’IA générative peut constituer un tremplin pour accélérer le développement des nouveaux produits. Certaines étapes peuvent ainsi être automatisées entre la phase de génération des idées et la commercialisation. Il devient aussi possible de concevoir un contenu 3D sans compétences techniques particulières. Mais attention ne pas en abuser pour rester dans une posture exploratoire et de découverte d’une réalité qui est en train de se construire avec l’arrivée du Nouveau produit (NPD).

Un embarquement immédiat !

✅ Organisez vos appels à projets/concours

✅ Formez vos équipes

✅ Accompagnez vos projets

✅ Gérez et pilotez votre portefeuille d’innovation

 

Ne manquez aucun événement !

Chaque mois, recevez une newsletter avec les prochains événements (webinaires, salons…) et les prochaines dates de certifications.

Les autres articles pouvant vous intéresser