MOOC : une formation express pour maîtriser la théorie de l’effectuation

Dans des précédents articles nous avons présenté la théorie de l’effectuation qui fait partie des piliers de la méthode Vianeo. Nous présentons ici un moyen d’approfondir ses connaissances et d’acquérir des compétences clés en seulement six semaines, quel que soit votre niveau.

Les grands principes de l’effectuation

Formalisée dans les années 1990 par la chercheuse américaine Saras Sarasvathy, la théorie de l’effectuation s’applique tout particulièrement aux management de projets incertains. Centrée sur l’action et la construction dans la réalité, elle aide le porteur d’un projet incertain, tel un entrepreneur et/ou un innovateur, à adopter une posture exploratoire ouverte pour saisir les opportunités. La posture effectuale repose sur cinq piliers :

  • Démarrer avec ce qu’on a. Contrairement aux principes de la logique « causale » (on définit un objectif, puis on cherche les moyens qui nous permettent de l’atteindre), l’entrepreneur va partir des ressources à sa disposition. Il va alors tenter d’imaginer ce qu’il pourra faire de ces ressources. On parle d’approche « effectuale » : on recherche les effets possibles à partir des moyens disponibles. Les ressources en question peuvent être la personnalité de l’entrepreneur, son savoir/expérience et ses compétences, mais également son réseau.
  • Raisonner en perte acceptable. Les entrepreneurs déterminent et délimitent les risques qu’ils peuvent prendre pour leur business. Ils « contrôlent » ces risques et acceptent la possibilité de perdre quelque chose à un moment donné (une perte de temps ou d’argent, par exemple) pour avancer et atteindre leur vision.
  • Le « patchwork fou ». Pour développer leur projet, les entrepreneurs vont se constituer un réseau de parties prenantes. Celles-ci vont apporter des ressources, leur expérience et, de fil en aiguille, et orienter le projet en question. Bref : on avance mieux quand on est nombreux à être engagés. Le projet entrepreneurial représente un patchwork. Son résultat dépendra des personnes qui participeront à l’aventure.
  • Tirer parti des surprises. On ne passe pas son temps à planifier. Par principe, l’entrepreneur accepte les imprévus, qui peuvent lui permettre de changer son idée de départ.
  • Le pilote dans l’avion. On ne joue pas au devin pour trouver son marché. Il faut passer d’une logique de prédiction à une logique de contrôle. Les entrepreneurs sont là pour employer les grands moyens et construire leur marché. Place à l’action et à la décision !

Comme l’explique Philippe Silberzahn, professeur à l’EM Lyon Business School et expert de l’effectuation en France, ayant écrit plusieurs livres sur le sujet « un projet démarre avec l’entrepreneur et non avec l’idée ». Derrière les principes de l’effectuation, il y a l’idée que l’entrepreneuriat n’est pas exclusivement réservé à une élite, tel un Steve Job ou un Geek de la Sillicon Valley. Non, tout un chacun peut avancer dans la construction d’un projet non pas grâce à des rétroviseurs mais avec une bonne appréhension et lecture de la réalité dans laquelle son projet prend place.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous pouvez consulter notre dossier consacré à la théorie de l’effectuation et à ses grands principes.

    Mettez-vous au niveau et développez vos compétences avec Coursera

    La plateforme Coursera propose des cours et formations en ligne pour tout niveau dans de nombreux domaines (management en entreprise, gestion de business, entrepreneuriat, marché financier…). Son MOOC « Effectuation : l’entrepreneuriat pour tous » devrait vous permettre de vous familiariser avec cet univers et d’acquérir les bonnes compétences (évaluation du cours : note de 4,7/5). L’enseignant n’est autre que Philippe Silberzahn.

    La formation de Coursera est 100 % en ligne et étalée sur six semaines (16 heures, niveau débutant). Au programme : une trentaine de vidéos à parcourir, de multiples ressources en ligne, cinq quiz et un examen final. Après la création de votre compte sur Coursera, deux possibilités s’offrent à vous : accéder gratuitement au contenu du cours, en auditeur libre, ou payer 43 euros pour obtenir un certificat en fin de formation.

    Découvrez ci-dessous le programme du MOOC :

    • Semaine 1 (sept vidéos et un quiz). L’entrepreneuriat fait souvent l’objet de fantasmes. On imagine des entrepreneurs « visionnaires », agissant en solo et aimant prendre tous les risques possibles et imaginables. Cette première semaine de formation permet de déconstruire chaque mythe et d’aborder l’entrepreneuriat de manière réaliste.
    • Semaine 2 (six vidéos et un quiz). Le cours revient en détail sur les quatre premiers principes de l’effectuation vus plus haut. Vous pourrez ainsi comprendre leur logique et leur importance dans le cadre du développement d’une entreprise.
    • Semaine 3 (six vidéos et deux quiz). Philippe Silberzahn détaille le processus entrepreneurial et dévoile comment chaque principe permet à l’entrepreneur de développer un projet. Un exemple concret est donné avec la création de l’entreprise de location américaine U-Haul. Certaines notions sont également abordées dans le cours, comme la viabilité d’un projet.
    • Semaine 4 (six vidéos et un quiz). Cette session du MOOC revient sur le concept d’incertitude, qu’on confond très souvent avec le risque. Cette semaine de cours sera l’occasion de comprendre la manière dont les entrepreneurs passent à l’action en situation d’incertitude. Vous découvrirez notamment le rôle clé des parties prenantes et l’utilité d’une nouvelle approche de co-création avec vos clients pour « affronter » l’incertitude.
    • Semaine 5 (sept vidéos et un quiz). Cette partie fait la synthèse des précédentes semaines. À ce niveau, vous serez également en mesure de connaître les contextes appropriés pour l’effectuation (et dans quels cas une approche plus « classique » reste recommandée). Le dernier principe de l’effectuation est également présenté (« le pilote dans l’avion »).
    • Semaine 6 (une vidéo et un examen final). À la fin de ce cours, vous pourrez consulter la carte-synthèse du MOOC Coursera et passer l’examen final (30 minutes).

    Après la formation, vous devriez être convaincu(e) de l’accessibilité de l’entrepreneuriat et surtout vous aurez acquis une nouvelle posture pour le management de projets incertains !

    Qu’avons-nous appris ?

    • La théorie de l’effectuation s’appuie sur cinq principes : démarrer avec ce que l’on a (partir des ressources/moyens, approche effectuale) ; raisonner en perte acceptable ; le « patchwork fou » (l’importance des parties prenantes) ; tirer parti des surprises ; « le pilote dans l’avion » (l’entrepreneur passe à l’action, reste dans une logique de contrôle et construit son marché).
    • Nul besoin de faire de grandes études. Le MOOC de la plate-forme de formations Coursera vous permettra de maîtriser les bases de la théorie. Vous apprendrez notamment les contextes appropriés pour l’effectuation. Accessible à tous, cette formation dure six semaines et vous permet d’obtenir un certificat en fin de parcours. Vous pouvez accéder gratuitement à l’ensemble du cours, mais il faudra acheter la formation pour obtenir le certificat après l’examen final du MOOC.
    • Vous pouvez aussi vous rabattre sur l’ouvrage de l’auteur Philippe Silberzahn, « Effectuation. Les principes de l’entrepreneuriat pour tous » (éditions Pearson France, 2020).
    • La méthode Vianeo vous permettra de mettre en oeuvre ces principes sur votre propre projet ou ceux que vous accompagnez.

    Donnez la possibilité à vos collaborateurs de prendre des initiatives avec la plateforme de co-création Vianeo

    Les autres articles pouvant vous intéresser

    Accompagnement : mener les porteurs de projets sur le chemin du succès

    Accompagnement : mener les porteurs de projets sur le chemin du succès

    Accélérateur, incubateur… Quelle que soit la structure, les accompagnateurs n’ont qu’un seul objectif : permettre à l’entrepreneur de trouver des solutions pérennes pour la création, la gestion et le développement de sa startup. Un soutien appréciable pour réduire l’incertitude liée au projet et éviter aux entrepreneurs de se prendre un « mur ».

    📬 What's up ?

    Abonnez-vous à notre newsletter pour avoir des actus sur l'entrepreneuriat, l'innovation et le management de projets innovants.

     

    A très vite pour notre prochaine news !