La plateforme de co-création, l’outil idéal pour recueillir les idées de sa communauté

Si un client averti en vaut deux, un client satisfait en vaut dix. Il est donc particulièrement intéressant de solliciter son avis avant de lancer le développement de produits ou services. C’est là que réside l’intérêt de la co-création, qui place le consommateur au centre des débats.

Sommaire :

  1. La recherche de nouvelles idées au cœur du processus
  2. Les plateformes des marques
  3. Ce que nous avons appris

La recherche de nouvelles idées au cœur du processus

Le principe de la co-création est très simple à comprendre. Elle permet à une entreprise de faire appel à des partenaires extérieurs (comme des clients) pour l’aider à améliorer son offre ou à proposer de nouveaux produits ou services. La démarche peut également permettre aux entreprises de résoudre certains dysfonctionnements (problèmes sur les articles ou les délais de livraison…).

Les avis recueillis dans la « communauté » et les nouvelles idées soumises par le consommateur permettent à l’entreprise de corriger le tir et de réduire l’incertitude liée au lancement d’un projet.

L’innovation reste au cœur du processus de co-création. Ce dernier comporte de nombreux avantages pour les entreprises : engagement, fidélisation et satisfaction des consommateurs, qui deviennent acteurs de l’entreprise ; amélioration de l’expérience client ; création d’une nouvelle offre ou découverte d’un nouveau marché.

Pour mettre en place un processus de co-création, les marques peuvent d’abord faire le choix de se tourner vers les plateformes créatives, comme Eÿeka :

Les entreprises qui ont besoin de nouvelles idées pour un projet d’innovation font directement appel aux utilisateurs d’Eÿeka, à travers les concours organisés chaque semaine sur la plateforme. Un brief créatif est publié sur la plateforme pour chaque concours. Les participants soumettent ensuite leurs idées. Le contenu de leur projet sera ensuite examiné par les marques à la fin du concours. Après analyse, des prix sont remis aux participants qui ont su séduire et convaincre les marques.

Une entreprise peut également choisir de créer sa propre plateforme de co-création pour susciter l’engagement de sa communauté. C’est ce que nous vous proposons de voir maintenant, avec quelques exemples d’entreprises qui ont réussi leur coup.


Les plateformes des marques

Lego Ideas. L’entreprise fait partie des acteurs incontournables sur le marché des jouets. Connue dans le monde entier pour ses articles et produits, Lego s’est pourtant retrouvée dans une situation financière compliquée au début des années 2000. L’entreprise a donc dû revoir sa stratégie marketing et améliorer son offre.

Lego a rapidement fait le choix de rentrer en communication avec sa communauté pour susciter de l’engagement. L’entreprise a ainsi mis en place la plateforme de co-création Ideas. Le concept : offrir une nouvelle expérience aux utilisateurs, en leur permettant de proposer un contenu créatif ou des idées de produits et articles sur la plateforme. Les participants soumettent leur concept de produit aux autres membres, qui votent pour leur projet préféré.

Les produits qui remportent 10 000 votes permettent à Lego de lancer le développement et la production des articles, après analyse et validation du concept. Lego va même plus loin : le créateur du projet perçoit 1 % du chiffre d’affaires généré par la vente du produit. La stratégie s’avère payante : Lego Ideas compte près d’un million de membres à travers le monde.

Decathlon Co-création. L’entreprise accorde une place de choix à ses clients à travers sa plateforme de co-création. Les acteurs du monde sportif, amateurs ou pros, peuvent ainsi soumettre de nouvelles idées aux responsables (pour une ligne de vêtements ou des produits d’innovation, par exemple).

Comme pour Lego, la participation et l’engagement des consommateurs dans la production d’un produit permettent de répondre aux attentes des clients. Les participants peuvent ainsi découvrir chaque projet créatif de l’entreprise, partager leur expérience sur les marques Decathlon et s’impliquer dans le processus de développement du produit.

Les produits d’innovation peuvent aussi être testés par les participants, avec des prototypes proposés aux membres de la plateforme. L’analyse et le feedback de la communauté offriront à l’ingénieur produit les informations et ressources pour améliorer le concept ou les articles. Une manière de se rassurer avant de lancer le produit sur le marché et de le proposer au consommateur.

Ikea Co-création. L’entreprise suédoise est également adepte de l’innovation participative. Ikea dispose d’une plateforme de co-création pour que les consommateurs puissent présenter leurs idées de produits (meubles, etc.).

Si le projet ou le concept du client est accepté, l’entreprise peut décider de lancer la production du produit. La participation du consommateur lui permet de profiter de la réputation de l’entreprise pour mettre en avant ses compétences. Les utilisateurs de la plateforme peuvent aussi percevoir une compensation financière si leur innovation est lancée sur le marché.

À noter que l’entreprise permet aux membres de la communauté d’utiliser certaines ressources matérielles pour le développement de leurs idées dans les laboratoires et ateliers mis à disposition.

Nidé.co. Dans le monde du cosmétique, il y a d’un côté les « géants » (L’Oréal, Coty…) et de l’autre, les entreprises à la pointe de l’innovation qui construisent leur business avec (et pour) les consommateurs. La plateforme de co-création Nidé propose ainsi aux membres de la communauté de soumettre leurs nouvelles idées de produits (soins pour la figure, crèmes réparatrices…).

Nidé.co emploie la manière forte pour susciter de l’engagement : la plateforme offre ainsi 500 euros à la personne à l’origine du projet, après analyse et validation du concept. Les articles proposés sont ensuite mis en ligne sur la plateforme et sont soumis aux votes. En cas de succès (plus de 2 000 votes), le co-créateur ou la co-créatrice reçoit 1 500 euros.

Le processus de création et production est ensuite enclenché, avant la phase de bêta-test. Les retours des utilisateurs permettront d’améliorer le concept avant de le mettre sur le marché. La personne touchera ensuite 10 % des bénéfices. Avec Nidé.co, participation rime avec rémunération.

Donnez la possibilité à vos collaborateurs de prendre des initiatives avec la plateforme de co-création Vianeo

Ce que nous avons appris

  • On peut voir la co-création comme une sorte de pacte entre l’entreprise et des partenaires extérieurs, qui sont souvent ses propres clients ou de futurs utilisateurs. L’objectif du processus : partir à la recherche de nouvelles idées susceptibles de plaire aux consommateurs (nouveaux articles, produits d’innovation, amélioration de l’offre existante...).
  • Les utilisateurs d’une plateforme de co-création deviennent acteurs de l’entreprise. Leur expérience et leur analyse sur un projet en cours demeurent des ressources précieuses pour les entreprises.
  • Il est essentiel d’offrir une récompense aux participants pour susciter de l’engagement.
  • Cette stratégie marketing s’avère souvent payante pour les deux parties prenantes : l’entreprise et les utilisateurs. La société limite ainsi les risques en proposant des produits ou services qui plaisent déjà aux consommateurs. Quant aux clients, ils voient leurs idées mises en valeur et leurs attentes prises en considération.

Les autres articles pouvant vous intéresser

📬 What's up ?

Abonnez-vous à notre newsletter pour avoir des actus sur l'entrepreneuriat, l'innovation et le management de projets innovants.

 

A très vite pour notre prochaine news !