Lean canvas : l’outil indispensable de la méthode Lean startup

Le tableau conçu par l’entrepreneur Ash Maurya vous permettra de mettre en application les principes de la méthode. Nous vous dévoilons la manière de procéder pour chaque ligne du canvas, afin que vous puissiez travailler en équipe sur la création de votre propre modèle.

Sommaire :

  1. Un outil pour poser ses hypothèses
  2. Les neuf cases du tableau
  3. Qu’avons-nous appris ?

Un outil pour poser ses hypothèses

Le Lean canvas est un outil indissociable du Lean startup (voir notre article consacré à cette méthode). Ce tableau vous offre l’opportunité d’inscrire noir sur blanc toutes vos hypothèses, mais aussi les informations clés relatives à la création du projet de votre entreprise. Évidemment, plus vous avancerez dans votre projet, plus vous serez amenés à reconsidérer vos hypothèses.

L’entrepreneur Ash Maurya a conçu le modèle du Lean canvas, un tableau constitué de 9 cases : problème/problèmes, solution, proposition de valeur unique, segments de clientèle, avantage compétitif, canaux, indicateurs de performance, sources de revenus et coûts. Pour vous y retrouver, nous vous conseillons de vous inspirer du schéma proposé par le site CCI Business Builder ou de regarder le modèle ci-dessous.

Ash Maurya a construit le tableau en s’inspirant de l’outil Business model canvas proposé par Alexander Osterwalder. On pourrait dire que le Lean canvas est plus adapté à une startup ou une entreprise qui souhaiterait procéder par itération (Lean startup), tandis que le Business model canvas, lui, s’adresse aux entreprises qui désirent étudier un projet plus général.

Le Lean canvas supprime aussi quatre cases du BMC (partenairesactivités clésressources clés et relations clients) pour les remplacer par des blocs plus adaptés : problème-problèmessolution-solutionsindicateurs clés et avantage compétitif.

Les neuf cases du tableau

Passons maintenant à la création de votre Lean canvas. Nous allons vous guider bloc par bloc, pour que vous puissiez inscrire vos hypothèses sur votre propre modèle. Il faut de toute manière aller à l’essentiel. Ainsi, la première version devrait vous prendre 20 minutes montre en main.
    • Les segments de clientèle. Dans cette partie, donnez des précisions sur votre cible. Si vous avez plusieurs segments, vous pouvez tout à fait construire un Lean canvas pour chacun de ces derniers. Il faut surtout veiller à faire la distinction entre les prescripteurs (qui recommandent le service ou produit) et les clients (ils sont disposés à payer ce service/produit). L’objectif : adapter le projet en fonction de la cible. Vous pouvez également identifier dans une sous-partie les early adopters qui adoptent facilement les innovations ou nouveaux produits/solutions dans un secteur.
    • Les problèmes. Quels sont les problèmes rencontrés par votre cible ou les besoins à combler ? Vous pouvez identifier un, deux ou trois problèmes significatifs pour vos clients. Cette case dispose d’une sous-partie, Alternatives existantes, qui explique comment ces problèmes sont actuellement traités.
    • La proposition de valeur unique. Qu’est-ce que votre service ou vos produits apportent de plus, par rapport à « l’existant » ? En quoi la solution est-elle unique ? Comment vos solutions répondent-elles efficacement au problème/besoin de la cible ? Vous l’aurez compris, on parle aussi de promesse client dans cette partie. Une proposition de valeur bien construite permettra de transformer le visiteur en client potentiel.
    • La solution. En vous penchant sur votre idée, demandez-vous quelles sont les solutions apportées aux problèmes/besoins du client (un problème = une solution).
    • Les canaux. Comment allez-vous réussir à atteindre ces fameux clients ? Intéressez-vous aux canaux de distribution et de communication (exemple : création de sites web, démarchage…).
    • Les sources de revenus. D’où proviennent les rentrées d’argent liées à votre activité? Ces rentrées sont-elles ponctuelles ou récurrentes ? Avez-vous décidé de fixer un prix pour chaque segment de clientèle ?
      • Les coûts. Votre projet et votre activité engendrent forcément des coûts. Dressez la liste de ces derniers, en séparant les coûts fixes (location de bureaux, ressources humaines…) des coûts variables (achat de biens, par exemple).
      • Les indicateurs de performance (ou indicateurs clés). Pour savoir si vous faites ou non fausse route et pour vérifier si vous progressez lors du développement de votre projet, vous devrez sélectionner quelques indicateurs clés. Ils vous permettront notamment de revoir ou de valider vos hypothèses. Ces indicateurs peuvent être très différents : avis clients, taux d’inscription, nombre de téléchargements de l’application développée en interne, etc.
      • L’avantage compétitif. C’est ce qui vous distingue de la masse. Un avantage décisif que les concurrents pourront difficilement copier (exemple : un savoir-faire spécifique ou une expérience client particulière). Vous vous protégez ainsi de la concurrence.

      Qu’avons-nous appris

      • Le Lean canvas est lié à la méthode Lean startup. Le tableau élaboré par l’entrepreneur Ash Maurya vous permet de poser facilement toutes vos hypothèses et les informations clés de la création du projet de l’entreprise. Plus vous avancez dans le projet, plus vous êtes amenés à revoir les hypothèses.
      • L’ensemble est constitué de 9 cases (problème/problèmes, proposition de valeur unique, solution/solutions, segments de clientèle, canaux, avantage compétitif, indicateurs de performance, coûts et sources de revenus) et s’inspire du Business model canvas.
      • Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter l’ouvrage d’Ash Maurya, La méthode Running Lean, transformer votre idée en succès (éditions Diateino).

      Un embarquement immédiat !

      ✅ Organisez vos appels à projets/concours

      ✅ Formez vos équipes

      ✅ Accompagnez vos projets

      ✅ Gérez et pilotez votre portefeuille d’innovation

      Ne manquez aucun événement !

      Chaque mois, recevez une newsletter avec les prochains événements (webinar…) et les prochaines dates de certifications.

      Les autres articles pouvant vous intéresser