Pourquoi Vianeo est la clé de la “Zone d’incubation” de votre entreprise ?

Dans un univers où le changement est la seule constante, l’exploration se révèle indispensable. Ce faisant, l’article se penche sur la nature des projets exploratoires : ces initiatives marquées par l’incertitude et le potentiel non encore concrétisé. En comparaison aux projets traditionnels dont les objectifs sont clairement définis, ces projets cherchent avant tout à découvrir de nouvelles opportunités de création de valeur. L’article aborde également les défis de leur gestion et la manière dont ils s’intègrent au sein des structures organisationnelles d’une entreprise, tout en soulignant l’importance de méthodes de management adaptées.

SOMMAIRE

  1. Qu’est-ce qu’un projet exploratoire ? 
  2. À quoi sert un projet exploratoire ?
  3. Pourquoi faut-il manager un projet exploratoire de manière spécifique ?
  4. Comment s’insère ce type de management dans l’organisation de l’entreprise ?
  5. Que peut apporter Vianeo à la “zone d’incubation” ?

 

Qu’est-ce qu’un projet exploratoire ? 

Si un projet exploratoire était un symbole, ce serait un point d’interrogation.

Qu’il soit appelé « idée », « initiative » ou encore « opportunité » , un projet exploratoire est avant tout un questionnement autour d’une potentielle création de valeur encore à valider.

Il démarre en général par le croisement entre un problème à résoudre et la conviction d’une capacité à le résoudre portée par un individu ou une équipe.

Sa valeur potentielle ne se décrète pas, elle se laisse découvrir pas à pas. Voilà ce qui en fait sa spécificité par rapport à un projet classique dont on peut définir à priori l’objectif et le gain.

 

À quoi sert un projet exploratoire ?

Dans un monde de changements rapides et permanents, et de plus en plus souvent radicaux, explorer n’est ni un luxe, ni une fantaisie. Explorer est devenu vital pour la survie de toute activité.

Seule l’exploration permet de découvrir des opportunités, des espaces de création de valeur possible, des espaces où l’on peut faire différemment pour un mieux.

Ne pas s’autoriser à explorer signifierait que le présent est immuable… Certes ce serait plus simple sans nul doute, mais est-ce vraiment réaliste ?

 

Pourquoi faut-il manager un projet exploratoire de manière spécifique ?

La raison en est simple et deux éléments présentés dans chacun des paragraphes précédents l’expliquent :

  • Le présent n’est pas immuable.
  • La valeur potentielle d’un projet exploratoire ne se décrète pas, elle se laisse découvrir pas à pas.

Ces deux éléments sont intrinsèquement liés et constituent la particularité du terreau propre à tout projet : l’incertitude

En d’autre termes, mettez l’ingrédient « incertitude » dans votre recette de management de projet et non seulement, le résultat ne ressemble pas à la photo du plat présenté par votre livre de recette mais la recette elle-même doit évoluer.

Ainsi aucune méthode classique, dite « par objectif », ne vous permettra de gérer un projet exploratoire. Il est indispensable de mettre en œuvre une approche de management bien spécifique qui prenne en compte l’ingrédient « incertitude » en acceptant qu’il est justement l’ingrédient maître pour identifier les opportunités.

 

Comment s’insère ce type de management dans l’organisation de l’entreprise ?

Le voilà le problème… Comment voulez-vous faire cohabiter des projets exploratoires avec des projets d’exploitation ? Comment ne pas créer un choc des cultures et surtout un choc des résultats ?

Le seul moyen est de bien définir chacun des espaces managériaux qui les concernent tant sur le fond que sur la forme.

L’une des représentations  les plus claires de ces espaces a été décrite par Geoffrey Moore dans son livre « Zone to win ». Il décrit ainsi 4 zones :

Source : Geoffrey Moore, Zone to win – 2015

Quelques détails pour comprendre ces 4 zones

  • Performance zone : la zone où le CA “standard” d’une entreprise se fait
  • Productivity zone : domaine où l’amélioration incrémentale s’effectue pour soutenir la zone de performance. (par ex. augmentation de la productivité d’une ligne de production)
  • Incubation zone : espace où l’on fait émerger, on teste et on valide (ou pas) les innovations/projets exploratoires.
  • Transformation zone : identification d’un nouveau business model par lequel une entreprise va se transformer.

Chacune de ces zones exige des modes opératoires spécifiques. 

Intéressons-nous à celle qui nous concerne, la “zone d’incubation”.

Voici une synthèse de ses spécificités :

  • elle s’inscrit dans un horizon de temporel supérieur à 3 ans,
  • les collaborateurs impliqués ont une posture/culture entrepreneuriale,
  • chaque projet exploratoire constitue une BU à part entière,
  • chaque projet est relié aux activités transverses de l’entreprise (RH, admin…),
  • son financement est assuré par un Corporate Venture dirigé par le CEO et un board,
  • la stratégie d’investissement dans les projets est éclairée par l’atteinte de milestones : POC / MVP / 1ers clients / preuve de business model / scale up… et non de budgets pré-définis sur une base annuelle,
  • l’avenir du projet n’est pas de rester dans la zone d’incubation. Soit il est intégré dans l’une des 3 autres zones, soit il est externalisé (spin off, vendu) ou encore arrêté.

Rien de très neuf en soit. 

Pourtant si, un élément, rarement rencontré aujourd’hui dans nos expériences avec les entreprises, mérite d’être signalé : le fait de visualiser ces 4 zones d’une manière dynamique et systémique.

En effet, le risque est grand de séparer la zone d’incubation des zones de performance et de productivité en particulier, au prétexte de leur antinomie. Mais dans ce cas la zone d’incubation devient  :

  • un espace d’idéation qui tourne à la récréation…,
  • un espace pour des projets « zombies » ou “danseuses” que l’on n’ose pas arrêter,
  • un espace d’inspiration sans création de valeur réelle, ou bien à la marge.

Ainsi en créant un espace managérial propre et en l’insérant ouvertement dans le système managérial de l’entreprise, en lien avec chacun des autres systèmes, la zone d’incubation devient une zone créatrice de valeur au même titre que les 3 autres.

 

Que peut apporter Vianeo à la “zone d’incubation” ?

Penser « création de valeur » est clé pour que la zone d’incubation atteigne sa raison d’être mais comment s’en assurer alors que l’incertitude est la seule certitude dans cet espace …!

4 ingrédients nous semblent fondamentaux :

  1. STRATÉGIE : définir une gouvernance et un mode opératoire clairs et transparents,
  2. CULTURE : diffuser largement au sein de l’organisation la culture, la posture et les méthodes adéquates,
  3. OUTILS : disposer d’outils collaboratifs permettant un suivi à la fois stratégique et opérationnel du portefeuille,
  4. PARCOURS : mettre en place une structure opérationnelle permettant de construire et valider les milestones de chaque projet jusqu’à la création de valeur.

Ces 4 ingrédients sont au cœur des solutions Vianeo :

schemat culture & methode vianeo

 

1/ GOUVERNANCE : définir une gouvernance et un mode opératoire par le co-design du workflow d’incubation : qui fait quoi, comment avec quelles actions, quels milestones et quels documents à l’appui…?

→ Nous vous accompagnons dans le design stratégique de l’organisation et de la structuration de votre “zone d’incubation” 

2/ CULTURE & MÉTHODES : diffuser la culture, la posture et les méthodes adéquates grâce à la formation et la certification à la méthode Vianeo Business Design qui fait la synthèse de toutes les méthodes d’innovation. Elle permet : 

  • d’aligner rapidement les parties prenantes au projet autour du potentiel du projet,
  • d’établir les hypothèses à valider en supprimant les zones d’ombre,
  • d’itérer sur le projet au fur et à mesure de sa maturité, 
  • de décider les go et no-go objectifs et rapides.

→ La méthode Vianeo est le gage de l’engagement des collaborateurs dans les projets et de la co-conception de projets de qualité au potentiel validé (ou pas).

3/ OUTILS COLLABORATIFS : disposer d’outils collaboratifs permettant un suivi à la fois stratégique et opérationnel du portefeuille grâce au déploiement de la plateforme Vianeo. 

→ La plateforme Vianeo est le seul outil métier personnalisable dédié au management d’un portefeuille d’innovations et qui intègre une méthode complète de management par la valeur.

4/ MILESTONES : mettre en place une structure opérationnelle permettant de construire et valider les milestones de chaque projet jusqu’à la création de valeur.

Grâce à son écosystème de partenaires, Vianeo vous propose une suite complète pour prototyper chaque projet exploratoire en accord avec les milestones du financement : 

→ Fast prototyping = fast business prototyping (Vianeo) + fast MVP prototyping (EpicEpoc / User First) + fast sales prototyping (Kroissance / UMI)

Ces 4 ingrédients sont la condition sine qua non à un l’obtention d’un portefeuille d’innovations de qualité, lui-même la clé d’une “zone d’incubation” porteuse de ROI.

Si la création de valeur à travers une gestion efficace des projets exploratoires vous interpelle, Vianeo est le partenaire qu’il vous faut. Explorez les possibilités inédites, transformez l’incertitude en opportunité et donnez vie à vos projets les plus ambitieux.

Cliquez ici pour prendre rendez-vous avec un expert Vianeo.

Un embarquement immédiat !

✅ Organisez vos appels à projets/concours

✅ Formez vos équipes

✅ Accompagnez vos projets

✅ Gérez et pilotez votre portefeuille d’innovation

 

Ne manquez aucun événement !

Chaque mois, recevez une newsletter avec les prochains événements (webinaires, salons…) et les prochaines dates de certifications.

Les autres articles pouvant vous intéresser