A l’heure où la « DeepTech » fait sa rentrée en fanfare avec l’appel à projet Sia de BPIFrance qui se clôt le 30 septembre, une réflexion s'impose sur ce qui fait la spécificité d’une startup DeepTech.

A l’heure où la « DeepTech » fait sa rentrée en fanfare avec l’appel à projet Sia de BPIFrance qui se clôt le 30 septembre, une réflexion s'impose sur ce qui fait la spécificité d’une startup DeepTech.

Une startup DeepTech a pour ambition de transformer une invention c’est à dire une nouvelle capacité technologique en une innovation, c’est à dire dit une nouvelle opportunité d’usage. Force est de constater qu’elle porte intrinsèquement deux “nouveautés” et génère de ce fait beaucoup d’incertitude.

C’est à l’intersection de ces deux notions : capacité technologique et opportunité d’usage, que se situe les deux risques inhérents à une startup DeepTech : un risque technologique/R&D et un risque marché. Tout le potentiel des startups DeepTech et l’enjeu de leur accompagnement que l’appel à projet de bpifrance a pour ambition de professionnaliser, est de faire de ces deux risques des opportunités et atouts et non des handicaps.

Lire la suite sur Maddyness

- Séverine Herlin