La méthode de Business Design de Vianeo est une méthode particulièrement adaptée à l'identification de la valeur de projets exploratoires. Elle permet d'identifier les 5 preuves de valeur de tout projet : légitimité, désirabilité, acceptabilité, faisabilité et viabilité.

Utilisée aujourd’hui par un très grand nombre de projets sur les sujets de transformation (digitale ou globale) et d'innovation, elle facilite l'exploration, la compréhension, la conception d'une offre et le partage de vision autour de projets, par définition, complexes et incertains.

Les porteurs de projets d’innovation utilisent couramment certaines méthodes telles que le design thinking, le lean startup ou encore le Business Model Canvas. Le Business Design de Vianeo est une méthode qui intègre ces 3 approches à l’intérieur de ses 5 étapes et permet d’avoir ainsi une vison complète et cohérente du potentiel d’un projet innovant.(Cf. notre article présentant l'ensemble de ces méthodes)

Les 5 preuves de valeurs du projet

Preuve 1 : la légitimité

A cette étape l’enjeu est de définir le point de départ du projet et de prendre conscience de sa force intrinsèque. Cette force est basée sur 3 éléments essentiels :

  • Quel est le problème à résoudre ?
  • Quelles sont les capacités/les moyens du porteur pour résoudre le problème ?
  • En quoi ces capacités/moyens lui permettront d’être le meilleur ?

Par la réponse à ces 3 questions, le projet pourra commencer sur des bases solides apportant la preuve d’une #légitimité. La légitimité permet de se lancer sans crainte dans l’aventure de la transformation d’une idée en un projet en valeur ajoutée.

A cette étape, il est également crucial de bien cerner l'espace du problème que l'on peut nommer "Domaine ou marché". Il est important d’avoir bien en tête ce périmètre pour se focaliser sur le terreau le plus fertile et le plus porteur à l'instant t.

Preuve 2 : la désirabilité

Cette étape est cruciale et si elle n’est pas concluante, autant arrêter le projet avant de perdre trop de plumes.
Ici, l’enjeu est de s’assurer que des personnes du domaine ont bien des « problèmes à résoudre », autrement dit « des besoins à satisfaire ». Il faut s’assurer que « le problème à résoudre » qui a été à l’origine du projet, est bel et bien partagé par un grand nombre de personnes. Il s’agit de répondre à 3 questions essentielles :

  • Qui sont ces personnes ?
  • Quels sont ses besoins ?
  • Quelles sont les solutions qu’il utilisent aujourd’hui ?

Pour répondre à ces questions, l'approche proposée par le Design thinking est très pertinente car elle permet d’identifier et d’analyser en profondeur « ces besoins insatisfaits ». En répondant à ces 3 questions, le porteur du projet pourra apporter la preuve de #désirabilité.

La désirabilité est l’assurance que des personnes vont voir arriver une nouvelle solution d’un bon œil puisqu’ils l’attendent avec impatience !

Preuve 3 : l'acceptabilité

Une innovation, même de rupture, prend toujours place dans un écosystème existant qui vivait jusqu’à présent sans elle (plus ou moins bien !).
Ici, l’enjeu est de comprendre cet écosystème pour mieux y prendre place ensuite. Il s’agit de répondre aux 3 questions suivantes :

  • Quels sont les acteurs du marché ?
  • Comment sont-ils reliés les uns aux autres ?
  • Quels sont leurs business models respectifs ?

Cette étape n’est pas abordée dans les méthodes couramment utilisées et pourtant elle est cruciale. Elle permet de mieux comprendre le jeu des acteurs en place, les rapports de force, et s’assurer que l’on pourra en jouer en sa faveur !
En répondant à ces 3 questions, le porteur du projet pourra apporter la preuve d’#acceptabilité. L’acceptabilité est la preuve que l’on pourra s’insérer dans le tissu économique avec le soutien d’acteurs en place qu'ils soient internes ou externes à l'organisation.

Preuve 4 : la faisabilité

A présent (et seulement à présent !), alors que vous connaissez bien les usages et l’écosystème, vous pourrez définir une offre adaptée.
Pour définir l’offre, vous devrez répondre aux 3 questions suivantes :

  • Quelles sont les fonctions de mon offre qui vont le mieux répondre aux besoins à satisfaire ?
  • Ces fonctions se basent-elles bien sur mes capacités/mes moyens énumérés au départ ?
  • Ai-je besoin de partenaires pour les développer ?

Pour répondre à ces questions, l’approche Lean startup est importante. En effet, il s’agit de faire des allers/retours permanents entre les besoins des utilisateurs et la solution innovante envisagée. Par la réponse à ces questions, le porteur du projet apporte la preuve de #faisabilité. La faisabilité correspond à la capacité d’apporter LA bonne solution innovante qui maximise ses chances d'être adoptée par les demandeurs et l'écosystème.

Preuve 5 : la viabilité

A présent, grâce à toutes les informations collectées, synthétisées et analysées, le porteur est en capacité de définir son business model. Le business model se base sur la réponse à 3 questions essentielles :

  • Quels sont mes clients ?
  • Quels sont mes produits/services pour ces clients ?
  • Quelle est ma proposition de valeur ?

Vous l’aurez compris, les réponses à ces 3 questions proviennent des preuves de valeur obtenues aux étapes précédentes.
Par la réponse à ces questions, le porteur pourra apporter la preuve de #viabilité. La viabilité est l’assurance que l’offre innovante a rencontré son marché en créant une réelle valeur ajoutée tant pour l'offreur que pour le client et les utilisateurs.

Fort de cette analyse complète et cohérente, notre porteur de projet exploratoire porte un projet solide à présent. Attention, les réponses ne sont jamais inscrites dans le marbre. Il est nécessaire continuellement se reposer ces questions dans un esprit curieux et exploratoire, tel un détective qui cherche toujours à résoudre son énigme « Que vendre et à qui ? ».
Cette méthode permet en un temps limité de faire un tour d’horizon complet du projet. Elle est opérationnelle grâce à des supports canevas papiers et numériques développés par Vianeo. Vianeo vous propose de la mettre en œuvre sur vos projets sous des formats adaptés (conseil, workshops, formation), sur tout type de projets exploratoires, dans tout environnement, qu’il soit recherche, startup ou entreprise de toute taille (PME, ETI ou grand groupe).

- Séverine Herlin