Blog

Vianeo s'engage à détecter les pépites qui sauveront la planète au côté de Time for the Planet

En décembre 2020 Time for the planet lançait son 1er appel à Innovation.
L'objectif ? Détecter des pépites qui apportent de vraies solutions à l'urgence climatique.
Séverine Herlin nous explique comment Vianeo soutient cette détection à travers sa méthode qui s'appuie sur le besoin marché.

 
 

Votre activité a-t-elle quelque chose à voir avec une entreprise à impact ?

Paraphrasant Charles de Gaulle au sujet de l’Europe, Il ne suffit pas de sauter comme un cabris en criant “impact, impact, impact, RSE, RSE, RSE” pour que votre activité le soit réellement. Vous êtes entrepreneur, ou manager dans une entreprise ou tout simplement vous souhaitez que l’impact devienne une réalité dans votre entreprise ou votre activité et ce au quotidien ? Afin de vous aider à rendre concrète cette notion souvent abstraite, dans cet article, nous vous présentons les 3 niveaux de référence pour définir le niveau d’impact de votre activité : le niveau stratégique, le niveau économique et le niveau thématique.

 
 

Avant de découvrir les 3 niveaux d’impact de votre entreprise, définissons ce qu’est un Business Model à impact.

Dans tout projet entrepreneurial ou tout projet d’innovation, le business model est clé. En effet, toute activité doit générer une réelle valeur ajoutée dont les bénéfices seront partagés entre le fournisseur de l’offre et son ou ses bénéficiaire(s), il s’agit là de la définition du Business Model. Ainsi quelle que soit la nature de l’activité, qu’il s’agisse d’une activité commerciale classique ou d’une activité à mission (ESS - Entreprise Sociale et Solidaire), un business model devra être défini afin d’assurer la viabilité et la pérennité de l’activité.

La seule différence entre les deux réside dans la priorité donnée à l’enjeu d’impact, c’est à dire l’enjeu des retombées positives au niveau sociétal et environnemental, par rapport à l’enjeu purement économique et financier de l’activité. Voici quelques pistes pour vous aider à concevoir une entreprise et un business model à impact positif dans son écosystème..

 
 

Niveau 1 : Niveau stratégique

Où se situe l’enjeu de l’impact dans l’ADN de votre entreprise ?

 

Quel est le vôtre parmi ces trois niveaux de l’intégration de l’impact dans le quotidien de votre activité ?

 
  • le niveau « Aligné » : les activités économiques et les activités à impact sont les mêmes, ce sont les seules et uniques activités de l'organisation. Les activités à impact génèrent des revenus qui elles-mêmes génèrent de l'impact.
    De plus en plus d’entreprises, startups ou autres, émergent sur le marché en ayant comme coeur d’activité l’enjeu d’impact social et environnemental, mues avant tout par la quête des retombées positives de leur activité. L’activité de La Grameen Bank est centrée sur les micro-crédits pour permettre aux pauvres d'accéder à l’emprunt, notamment en Inde. Plus près de chez nous, Les Joyeux Recycleurs fondés en 2016 assurent le suivi complet du recyclage des déchets dans les bureaux à partir de leur collecte. Les restaurants “Le Reflet” emploient des personnes atteintes de la trisomie 21, Et tant d’autres exemples de plus en plus nombreux voient le jour, sans doute motivés et accélérés par la crise actuelle de la Covid 19.
  • le niveau « Intégré » : les activités économiques et les activités à impact ont un certain lien, même si elles ne sont pas confondues.
    Ce niveau est souvent choisi par des entreprises installées, notamment des ETI et des grands groupes qui souhaitent communiquer positivement et espérons le, s’engager réellement dans des actions nouvelles à impact. C’est le cas d'EDF ou Danone qui s’engagent tous deux à contribuer aux objectifs de développement Durable des Nations Unies par des projets stratégiques dans la RSE.
    Le niveau “intégré” peut se concrétiser également par le “Mécénat de compétence” ou la possibilité pour les salariés de mettre en oeuvre leurs compétences pour des associations. Une approche mise en valeur par la plateforme Vendredi qqui met en relation des grands groupes avec des associations partenaires.
  • Le niveau « Externe » : les activités économiques financent les activités à impact. Les premières n'ont pas d'impact en tant que tel. Elles ont pour vocation de générer de l'argent pour le reverser et investir dans la mission sociale de l’entreprise. Les activités économiques et les activités à impact sont ainsi distinctes, et les activités à impact ne génèrent pas de revenus, elles représentent avant tout un investissement sociétal et environnemental.
    Il s’agit là souvent de l’objet des fondations d’entreprises qui se centrent sur des objectifs à impact. Telles la Fondation Sopra Steria dont l’objet est de “Le numérique au service de l'Homme et de l'Environnement”, La fondation Aéroport de Paris dont l’objectif est de “Cultiver l’envie de s’ouvrir au monde”. La Fondation TF1 dont l’enjeu est de “combattre la discrimination sous toutes ses formes”....
 
 

Niveau 2 : Niveau économique

Sur quel Business Model à impact votre activité repose-t-elle ?

 

Une fois l’intention stratégique décrite, la question suivante concerne l’intention économique de votre entreprise à impact. Avez-vous songé à adopter un “business model à impact” ?
En voici un certain nombre illustrés par des exemples qui peuvent vous inspirer et dont certains ont utilisé la méthode Vianeo pour consolider leur stratégie marché.

Nous avons identifié 4 niveaux possibles d’intégration d’un Business Modèle à impact dans l’entreprise à impact : la gouvernance, le modèle de revenu, la nature des produits/services ou encore le processus de production.

 
Nom Description Exemple
Business Model à impact inscrit dans la gouvernance de l’entreprise
L’entreprise à mission La loi Pacte introduit la qualité de société à mission permettant à une entreprise de déclarer sa raison d'être à travers plusieurs objectifs sociaux et environnementaux. Nombreuses sont les entreprises inscrivant dans leur statut leur “mission” : CAMIF, Nature et Découvertes, CITEO, Alenvi...
L’actionnariat salarié Concède la propriété de l’entreprise aux employés. La mise en place d’un PEE (Plan d’Epargne Entreprise) est un moyen couramment utilisé par les entreprises pour permettre à leurs salariés de devenir actionnaires.
Bonus associés aux objectifs de RSE % du bonus des dirigeants soumis aux performances sociales et environnementales de l’entreprise. 40% du bonus de Jean Paul Ago, PDG de L’Oréal est soumis aux résultats RSE de son entreprise.
La production coopérative L’organisation est détenue par les membres de la coopérative afin de favoriser les processus de décision, l’organisation de la production et le partage des bénéfices par les parties prenantes les plus concernées. De nombreuses SCOP (société coopérative de production) existent : depuis Cabrol spécialiste de fabrication de structures métalliques jusqu’à l’agence de communication RC2C, en passant par UP la maison mère des Chèques Déjeuner.
Business Model à impact inscrits dans le modèle de revenu de l'entreprise
Des produits et services associés à des dons. Business models centrés sur des enjeux caritatifs intégrant le reversement d’une partie des bénéfices au profit d’actions caritatives. Les bonnets de laine des boissons Innocent en partenariat avec les Petits-frères des pauvres.
Open source Le modèle open source consiste en la libre redistribution, l’accès au code source et la création de dérivés de produits logiciels à l’origine et à présent étendu à d’autres activités. Le projet Time For The planet a pour objectif de financer le développement d’innovations sur ce modèle d’affaire dans l’objectif de répondre à l’ODD 13 (cf. Niveau 3) : lutter contre le réchauffement climatique.
L’économie de la fonctionnalité L’échange économique ne repose plus sur le transfert de propriété de biens, qui restent la propriété du producteur tout au long de son cycle de vie, mais sur le consentement des usagers à payer une valeur d’usage. Michelin vend des km parcourus par les poids lourds et plus des pneus. L’objectif est que les pneus soient utilisés le plus longtemps possible. Elis propose un service de location et d’entretien de linge de travail (tenues de travail, draps, etc.).
Business Model à impact inscrit dans la nature des produits et services délivrés
L’économie circulaire Production et services favorisant le recyclage et le ré-usage des ressources des produits une fois consommés Murfy, intervention sur les appareils électro-ménagers. Retuna, le premier centre commercial ayant uniquement des magasins de produits recyclés
Le processus de production en faveur de la préservation des ressources Pratiques environnementales globales qui se basent sur des processus agricoles, de distribution ou de fabrication intégrant en priorité l’enjeu de préservation des ressources naturelles : énergies renouvelables, conservation des ressources, réduction des déchets, préservation de la biodiversité, conservation des terres ou de la faune, prévention de la pollution, sensibilisation à l'environnement L’intendance.co permet aux grandes marques de l’agro-alimentaire de livrer sans emballage et de mettre en oeuvre un système de consigne des emballages. Opopop, le colis réutilisable et consigné. Les Joyeux Recycleurs proposent un abonnement pour assurer la collecte et le recyclage des déchets dans les bureaux. La communauté des religieuses de Boulaur ont lancé un vaste chantier participatif pour développer une grange cistercienne comme au Moyen ge au cœur de l’économie locale, durable et rurale.
Business Model à impact inscrit dans le process de production
Le développement des compétences Favorise l’emploi des populations « chroniquement » sous-employées. Les restaurants “Le Reflet” embauchent des personnes handicapées. Les ESAT (Etablissements ou services d’aide par le travail) offrent aux personnes handicapées des activités diverses à caractère professionnel et un soutien médico-social et éducatif en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social.
La réduction de la pauvreté tout au long de la chaîne d'approvisionnement Développement d’une chaîne d’approvisionnement centrée sur la réduction de la pauvreté de bout en bout grâce au commerce équitable, à des accords syndicaux, au suivi de l’éthique dans les conditions de travail. Dans les pays en voie de développement, de nombreux programmes sont mis en oeuvre par la Banque Mondiale pour réduire la pauvreté à partir d’actions ancrées dans les pratiques locales.
Le développement économique local Renforcer les économies locales grâce à des achats locaux responsables, l’implication dans des actions associatives, les circuits courts… Les AMAP
La Ruche qui dit oui est une plateforme qui permet aux producteurs locaux de vendre leurs produits localement.
Le développement économique national (Pays en voie de développement principalement) Renforcer l’économie nationale en favorisant la souveraineté nationale par la production locale et/ou la relocalisation de la production Développement du site des librairies indépendantes pour faire face à l’omniprésence d’Amazon accentuée avec la crise de la Covid 19.
 
 

Niveau 3 : Niveau thématique

A quel l’Objectif de Développement Durable défini par l’ONU, correspond le mieux votre activité ?

 
 

L’ONU a défini les 17 Objectifs de Développement Durable cruciaux pour sauver la planète. Ces objectifs “nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.

 
1 Pas de pauvreté La croissance économique doit être partagée pour créer des emplois durables et promouvoir l’égalité.
2 Faim "zéro" Le secteur de l’alimentation et de l’agriculture offre des solutions clés pour le développement, et il est au cœur de l’éradication de la faim et de la pauvreté.
3 Bonne santé et bien-être Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel pour le développement durable.
4 Education de qualité Obtenir une éducation de qualité est le fondement pour améliorer la vie des gens et le développement durable.
5 Egalité entre les sexes L’égalité des sexes n’est pas seulement un droit fondamental de la personne, mais aussi un fondement nécessaire pour l’instauration d’un monde pacifique, prospère et durable.
6 Eau propre et assainissement Une eau propre et accessible pour tous est un élément essentiel du monde dans lequel nous voulons vivre.
7 Energie propre et d'un coût abordable L’énergie durable est une opportunité pour transformer les vies, les économies et la planète.
8 Travail décent et croissance économique Nous devons revoir et réorganiser nos politiques économiques et sociales visant à éliminer complètement la pauvreté.
9 Industrie, innovation et infrastructure Les investissements dans l’infrastructure sont essentiels pour parvenir au développement durable
10 Inégalités réduites Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
11 Villes et communautés durables L’avenir que nous voulons comprend des villes qui offrent à tous de grandes possibilités.
12 Consommation et production durable La consommation et la production durable visent à « faire plus et mieux avec moins ».
13 Mesures relatives à la lutte contre le réchauffement climatique La lutte contre le réchauffement climatique est devenue un élément indissociable de la réalisation du développement durable.
14 Vie aquatique La gestion prudente de nos océans et mers est vitale pour un avenir durable.
15 Vie terrestre La déforestation et la désertification posent des défis majeurs au développement durable.
16 Paix, justice et institutions efficaces Promotion de sociétés pacifiques et inclusives, accès à la justice pour tous et renforcement des institutions responsables et efficaces à tous les niveaux.
17 Partenariat pour la réalisation des objectifs Des partenariats inclusifs construits sur des principes et des valeurs, une vision commune et des objectifs communs sont nécessaires.
 

A la lecture des 3 niveaux de référence, de l’ensemble de chacun de leurs critères et de ces quelques exemples parmi tant d’autres, nous espérons que vous aurez trouvé votre propre “axe à impact” pour développer votre propre activité responsable.
Nous vous souhaitons un impact réel, mesurable et viable pour faire de l’activité économique portée par l’ensemble de nos organisations le vecteur d’un avenir serein et pérenne pour notre humanité !

Si vous souhaitez nous faire part d’un Business Modèle à Impact que nous n’aurions pas citer dans l’article, n’hésitez pas à nous le faire savoir : nous contacter

 

Ce que nous avons appris

  • La notion d’impact ou RSE peut être intégrée à 3 niveaux d’une entreprise à impact : stratégique, économique et thématique.
  • Le Business modèle à impact peut se situer à 4 niveaux : au niveau de la gouvernance de l’entreprise, du Business modèle, de la nature des produits ou services ou encore dans le processus de production.
  • De plus en plus d’entreprises intègrent un axe RSE pour participer aux enjeux cruciaux sociétaux et environnementaux et avoir un impact positif dans leur écosystème.
  • Devenir une entreprise à impact, quel que soit le niveau choisi de sa réalité, suppose une véritable transformation et appropriation culturelle tant par les acteurs internes qu’externes de l’entreprise.
  • Ce n’est pas parce que l’activité est lucrative qu’elle ne peut pas être également à impact.
  • Toute activité même à impact à besoin de se baser sur un Business Model ou modèle d’affaire viable et pérenne.
  • L’ONU a défini 17 objectifs de Développement Durable cruciaux pour la planète et l’humanité.

Introducing Vianeo's method & platform

Let's start !

 
2m30 to understand how the Vianeo platform and its integrated method works!
 

Créer de la valeur

Voilà un bel objectif pour clôturer notre année avec nos douze conseils aux innovateurs. Nous aurions pu commencer l’année avec cet objectif qui semble essentiel. Mais si nous avons plutôt choisi de terminer l’année avec, c’est parce que les onze autres conseils concourent vers celui-ci.
Unique objectif si l’en est de l’innovateur et ultime objectif de son innovation, sa raison d’être. Créer de la valeur !

Oui mais pour qui ?Comment ? Avec quelles preuves in fine que cette valeur est bel et bien créée ? Voilà les questions auxquelles nous allons tenter d’apporter un éclairage ci-après.

Pour qui créer de la valeur ?

Deux bénéficiaires de la valeur viennent immédiatement à l’esprit ! La première est évidente, il s’agit des acteurs du marché et en particulier :

  1. des utilisateurs qui vont trouver (enfin) une solution pour résoudre leurs problèmes du quotidien
  2. des partenaires qui verront en l’innovation un moyen de mieux mettre en valeur leur propre offre associée à l’innovation.

La seconde est moins immédiate mais tout aussi importante, il s’agit des salariés de l’entreprise qui créent de la valeur et en bénéficient également. Pour eux également cette valeur est primordiale. Elle se traduit sous deux aspects concrets :

  • leur fiche de paye, traduction sonnante et trébuchante de cette valeur,
  • le sens qu’apporte leur activité à leur quotidien. Celui-ci a une place primordiale dans la création de valeur finale car sans eux pas de solution bien sûre. De plus, c’est par “le coeur mis à l’ouvrage” que les salariés apporteront indéniablement un petit plus dans la valeur ajoutée de l’offre et feront les efforts nécessaires pour toujours mieux prendre en compte et répondre aux besoins des utilisateurs. CQFD

Notons qu’il s’agit là des deux clés de la motivation. La seconde est plus importante que la première, des études l’ont prouvé!

En résumé, la valeur créée doit être nécessairement partagée entre deux mondes: celui de l’entreprise qui conçoit et fournit une offre et celui du marché qui représente ses clients, utilisateurs et partenaires. Il s’agit d’ailleurs de la définition du Business Model, Un partage de valeur entre une activité et un usage qui se traduit par la réponse à notre seconde question.

Comment créer de la valeur ?

“Le comment” créer de la valeur se traduit par la proposition de valeur, en d’autres termes, la raison pour laquelle les clients ont intérêt à choisir votre solution et pas une autre.
La proposition de valeur est le fruit de votre différenciateur par rapport à la concurrence. Elle se base au point de départ de votre projet sur l’"avantage déloyal”. Un terme issu de la méthode Lean startup que nous avons repris à l’étape de Légitimité de la méthode de Business Design de Vianeo. Souvent perçu sous un angle négatif, ce terme a pourtant le mérite d’aider les porteurs de projet à bien identifier ce qui les rend unique, ce qu’ils ont et que les autres n’ont pas et qui devra s’inscrire au cœur de sa proposition de valeur. Reste à construire une offre qui réponde aux besoins des utilisateurs tout en intégrant en son cœur cette unicité, facteur de différenciation.

Mais quelles-sont les preuves que la création de valeur est réelle ?

Comme j’ai souvent coutume de le dire aux porteurs de projets “A l’origine était la commande”. Sans commande pas de valeur, ni pour l’utilisateur puisqu’il n’estime pas suffisante la valeur de l’offre pour faire l’effort de l’acquérir (que ce soit un effort pécuniaire ou pas), ni pour le fournisseur qui ne verra pas son activité soutenue. Sans commande pas de projet, pas d’activité...

Outre cette preuve par l’échange entre le fournisseur et son client, la preuve de valeur peut se manifester de multiples manières toutes aussi importantes et bénéfiques pour les deux parties, tels que :

  • les feedbacks/ les retours d’usage pour améliorer la solution
  • la prescription/ la recommandation entre acteurs d’un même segment notamment
  • a fidélité / l’attachement à la marque

En cette année 2020 compliquée où nous avons sans doute plus le sentiment d’assister à plus de destruction de valeur que de création de valeur, gageons que 2021 nous apportera les moyens de rebondir par de nombreuses innovations porteuses de sens et de valeur ! Nous en avons besoin, c'est vital !

Comment tirer parti des nouvelles technologies au profit de votre entreprise ?

Comment tirer parti des nouvelles technologies au profit de votre entreprise ?



Les nouvelles technologies sont désormais des éléments clés pour tout type d'entreprise. Des grandes entreprises aux professionnels indépendants, tous intègrent des process digitaux dans leurs organisations comme un élément de différenciation et d'innovation face à la concurrence.

L'investissement dans de nouvelles technologies peut entraîner des dépenses élevées et il est par conséquent important de bien connaître la technologie pour en tirer le meilleur parti.

Chaque entreprise nécessitera une technologie spécifique et spécialisée, adaptée aux besoins de l'organisation ou de la profession ; cependant certains aspects technologiques communs à tous les types de professionnels devraient être appliqués dans tous les cas.

 

La montée en puissance des nouvelles technologies

 

Au XXIème siècle, il semble inimaginable de pouvoir survivre sans l'utilisation quotidienne des nouvelles technologies. Les êtres humains sont constamment connectés à la technologie, ce qui simplifie et facilite la vie et l'existence à bien des égards.

Lorsque nous parlons de nouvelles technologies, nous parlons de nouvelles techniques développées dans le domaine de l'informatique et de la communication. Cette nouvelle technologie est utilisée au quotidien, tant dans la sphère privée de chaque personne que sur le lieu de travail. Cependant, il n'y a pas si longtemps que ces nouvelles techniques ont été incorporées dans nos vies, et il y a donc encore des entreprises qui s'adaptent pleinement à Era 2.0

 

Comment pouvons-nous suivre les nouvelles technologies ?

Voyons les aspects généraux que chaque professionnel doit prendre en compte s'il veut profiter des avantages offerts.

  • Marketing et Réseaux sociaux

Tout d'abord, il faut envisager d'avoir une présence sur Internet pour ainsi se faire connaître et créer de vastes réseaux de contacts. Nous devons établir un plan de marketing numérique, dans lequel nous harmonisons nos stratégies en ligne et hors ligne. Une proposition intéressante, car les nouvelles technologies nous permettent d'avoir cette présence sur Internet et d'en tirer le meilleur parti. 

Aujourd'hui, la plupart des consommateurs ont des appareils mobiles avec accès à Internet et font de nombreuses demandes sur Internet sur les services et produits du marché. Il faut donc profiter de cette utilisation pour établir notre stratégie digitale.

D'une part, nous pouvons étudier la possibilité de créer une page Web, où nous exposons qui et où nous sommes, quels services ou produits nous proposons, comment nous contacter, etc., bref, fournir des informations pertinentes et attrayantes pour les consommateurs. De cette manière, nous pouvons nous différencier de nos concurrents et augmenter le nombre de clients et de ventes.

 En revanche, l'utilisation des Réseaux Sociaux avec des profils professionnels peut être un outil clé qui aide notre positionnement à se faire connaître. Sur ces derniers, nous devons créer un contenu intéressant pour nos abonnés, afin d'obtenir un plus grand nombre de points de vue et de contacts intéressants qui, à l'avenir, peuvent devenir des intérêts commerciaux, de travail ou de collaboration.

Bref, avec une stratégie en ligne, en plus de nous faire connaître ou de communiquer sur votre projet d'entreprise, nous projetons une image de professionnalisme et de transparence, qui nous offrira un trafic de visites plus important sur nos espaces numériques et se traduira par un plus grand nombre de followers.

  • Dernière technologie en télécommunications : technologie sans fil

Les progrès des télécommunications, aux niveaux privé et commercial, ont permis l'introduction de nouveaux outils de travail qui facilitent la communication interne et externe.

 Grâce à la nouvelle technologie WebRTC, les travailleurs peuvent désormais se connecter de n'importe où. Sur la route, à la maison ou dans une cafétéria, n'importe quel endroit est valable pour exercer nos fonctions et augmenter notre productivité.

 Avec cette technologie, le télétravail est favorisé, ainsi que la réconciliation des travailleurs avec leur vie personnelle. C'est également une excellente solution pour les indépendants, qui peuvent travailler avec ces outils sans avoir besoin d'être situés dans un bureau spécifique, par exemple.

 Ainsi, l'utilisation généralisée des appareils mobiles et des ordinateurs portables permet de maintenir un contact immédiat avec les clients et les collègues.

 Ce sont des options qui ont un effet bénéfique : les communications d'entreprise avec les clients ont été améliorées, les organisations sont plus accessibles et le public peut trouver des réponses à ses questions presque immédiatement. 

  • Tout sur le Cloud

L'utilisation d'appareils mobiles et d'ordinateurs offre de nouveaux outils de stockage d'informations. De cette manière, les professionnels et les entreprises peuvent se débarrasser de la paperasse traditionnelle et intégrer toutes ces informations avec les nouvelles technologies.

De plus, il existe une solution encore plus innovante qui élimine toutes sortes de maux de tête, le cloud, un réseau de serveurs à travers le monde, qui sont connectés les uns aux autres pour fonctionner comme un système unique.

 Ce système vous permet de stocker toutes les données, de les gérer et de partager le contenu avec d'autres personnes. De cette manière, tout le contenu et les informations dont nous disposons sur notre entreprise n'auront pas à être liés à un ordinateur local, ce qui, dans de nombreux cas, crée des problèmes lorsque cet appareil cesse de fonctionner, ou ne sauvegarde pas correctement les données et les perd, etc. et pour pouvoir accéder à ces informations de n'importe où, gratuitement.

 À l'heure actuelle, il existe de nombreuses solutions dans le cloud, la plus connue et la plus utilisée étant Google Drive, permettant l'utilisation de tous les outils Microsoft Office depuis Internet et stockés dans le cloud.

 

Utilisation des outils de gestion en ligne 

 L'incorporation de certains logiciels dans les entreprises permet l'optimisation du travail, avec un meilleur fonctionnement de l'entreprise et la simplification du travail.

 Voyons des exemples d'outils intéressants couramment utilisés dans le monde des affaires :

  • Comptabilité et facturation : afin de tenir une comptabilité adéquate de notre activité sur les paiements, factures, commandes, etc., nous devons prendre en compte un outil qui nous aide à la gérer et qui n'implique pas un investissement important. Il existe des outils en ligne gratuits, spécialement destinés aux petites entreprises dont le chiffre d'affaires n'est pas très élevé, par exemple CajaSquare ou Selfconta.

 

  • CRM : grâce à ce logiciel, les entreprises ou les professionnels peuvent obtenir un véritable suivi des ventes et des clients, en y intégrant toute la relation avec le service client. Avec cela, on obtient une communication efficace et satisfaisante avec les clients, ce qui constitue une garantie commerciale et fournit un élément clé et différenciant de la politique et de la valeur de l'entreprise.

 

  • Positionnement Web : si nous voulons mettre en place une stratégie digitale, nous devons garder une trace des chiffres que cette stratégie implique. Un bon outil pour cela est offert par Google gratuitement avec Google Analytics, qui vous permet de visualiser les visites que notre page reçoit, les mots-clés les plus pertinents ou une analyse détaillée des visiteurs et des campagnes réalisées, entre autres.

 

  • Email Marketing : de plus, vous pouvez étendre votre stratégie en ligne grâce à cet outil qui vous permet de vous faire connaître en envoyant des emails en masse. Il existe des solutions gratuites pour développer cette stratégie, par exemple avec Mailchimp ou même Google propose également une solution gratuite pour envoyer des e-mails en masse. 

 

  • Stockage : comme nous l'avons vu auparavant, aujourd'hui, tout est stocké dans le Cloud. Par conséquent, il est important de disposer d'outils de stockage fiables et sécurisés dans le cloud pour stocker tous nos documents, en oubliant la paperasse. Google Drive, Dropbox ou iCloud sont de bonnes options.

 

  • Pilotage de la stratégie : Vianeo et LanceTonIdee.com vous aident à structurer vos hypothèses et fixer un cap pour votre entreprise. Les consultants experts formés au logiciel et à ISMA360 vous aident à identifier toutes les opportunité business liés à votre idée tout en réduisant vos risques d'échec par une démarche effectuale.

Que faut-il retenir ? 

Les avantages de l'utilisation des nouvelles technologies dans les entreprises peuvent être nombreux. Mais, ces dernières devront faire face à certains inconvénients liés à leur adaptation au départ ; comme les investissements en capital dans cette technologie ou les changements que cela peut entraîner.
Toutefois, nous devons garder à l'esprit que, si la technologie est utilisée efficacement et intelligemment, il sera possible d'obtenir une grande rentabilité à l'avenir.

Vous êtes en phase de lancement ? Il faut certes agir vite - et la technologie est un appui majeur - mais c'est aussi crucial de réduire son niveau d'incertitude. C'est pourquoi il est nécessaire de faire fonctionner votre réseau et d'interroger les personnes de votre eco-système les plus à mêmes de vous conseiller. Ou encore, de faire appel à un coach.