Business Design et Impact, 2 enjeux en 1 dans la méthode Vianeo

Cet article est le fruit du Groupe de travail Impact mené par Vianeo et ses partenaires depuis juillet 2021 dont l’objectif est d’intégrer l’impact dans la méthode Vianeo.

Le constat est sans appel, les défis environnementaux et sociétaux ont fait leur entrée pour de bon dans la stratégie des entreprises. La prise en compte par les entreprises des enjeux du développement durable comprenant les pratiques sociales vertueuses, devient une réalité de leur quotidien accentuée par un engagement de plus en plus fort et concret des consommateurs, des financeurs et des salariés (Loi PACTE, 17 Objectifs de Développement Durable des Nations unis brandis par les entreprises… etc.)

RSE et entreprises

Le monde de l’entrepreneuriat participe activement à cette transition. Les entrepreneurs actuels sont de plus en plus engagés, plaçant “le sens” au cœur de leur projet, et les fonds d’investissement prennent en compte des critères d’impact dans la sélection des dossiers.

« La RSE implique qu’une entreprise est responsable de ses impacts sur toutes les parties-prenantes concernées. Il s’agit de l’engagement continu des entreprises à se comporter de manière équitable et responsable tout en contribuant au développement économique et en améliorant la qualité de vie de leurs employés et de leur famille. »
Source : Définition de la communauté Européenne (1999)

En parallèle, les structures et les acteurs de l’accompagnement des entrepreneurs se doivent de prendre en compte les volets RSE d’un projet de création d’une nouvelle offre, qu’elle soit pleinement centrée sur ces enjeux ou pas du tout.

Le rôle de l’accompagnant dans cette démarche

Il ne s’agit pas de transformer les accompagnateurs en experts techniques (émissions carbone, pollution de l’eau, engagements citoyens, analyse de cycle de vie, etc.), chacun son métier…
Mais il s’agit d’aider le porteur de projet à prendre conscience des enjeux RSE et plus globalement des défis environnementaux et sociétaux au cœur de son offre qu’ils aient un impact positif ou négatif.
Il s’agira en particulier de :

  • maximiser les externalités positives et minimiser les externalités négatives
  • revisiter et adapter les business modèles
  • mettre en valeur les atouts RSE de leur projet pour renforcer son attractivité auprès des demandeurs et des financeurs …
  • identifier les expertises à solliciter / actions à mener / axes d’amélioration.

Toutes ces actions permettront sans aucun doute de créer un cercle vertueux autour d’une activité tournée vers “le bien commun”.

Le rôle de l’accompagnant en phase de lancement d’un projet est d’aider le porteur à concevoir son projet à partir d’une page quasi blanche. Aujourd’hui, cet accompagnement est principalement centré sur la stratégie marché du projet dans l’objectif d’apporter rapidement les preuves de sa viabilité.

Les questions qui nous sont de plus en plus posées à nous Vianeo, qui proposons une approche méthodologique systémique pour concevoir la stratégie des projets innovants, sont les suivantes : “Comment pourrions-nous intégrer la prise en compte des sujets RSE dès cette phase de conception de la stratégie ? En d’autres termes, comment pourrions-nous faire les 2 en 1 ? Comment pourrions-nous ajouter de manière systémique l’impact dans la conception de la stratégie ?

Effectivement, nous constatons encore actuellement une dissonance cognitive pénalisante pour les projets : soit on construit une stratégie business, soit on construit une stratégie à impact mais faire les deux en un s’avère encore très compliqué… A croire qu’il faudrait presque choisir entre rentabilité ou impact …

Concilier impact et viabilité du projet

Début 2021 nous avons voulu relever le défi et avons décidé de monter un groupe de travail avec quelques-uns de nos partenaires (INRAE, AgroParisTech, Allenvi Solutions, La compagnie rotative ainsi que des consultants et entrepreneurs engagés) directement concernés par le sujet et très demandeurs de trouver une solution si ce n’est LA solution à cette dissonance.
Durant quasiment une année, à raison d’une réunion mensuelle, le groupe de travail a co-construit cette solution en s’appuyant sur le fil conducteur de la méthode Business Design Vianeo et ses 5 preuves de valeur. Le résultat de ce travail nous a permis d’aboutir à une solution qui a d’ores et déjà pu être testée sur quelques projets.

Notre approche n’a pas pour but de concurrencer les nombreuses solutions de mesure ou d’évaluation de l’impact ou encore les prestations de conseils ou d’audit de cabinets spécialistes du sujet. Elle a pour but d’aider le porteur à concilier “impact” et “viabilité”. 

Comment ? En posant au même moment les questions pour formuler une stratégie viable et les questions pour intégrer la dimension “à impact” de cette stratégie.

Concrètement, comment cela se présente-t-il ?

En suivant la marelle Vianeo constituée de 5 preuves de valeur du projet, nous avons identifié et affiné les questions que le porteur doit se poser à chacune de ces 5 preuves de valeur.
Cela donne entre autres évolutions :

  1. Preuve de légitimité (les fondations du projet) : l’intégration d’un atelier “Mission-Vision-Valeur” 
  2. Preuve de désirabilité (identification des besoins) : la qualification des besoins des utilisateurs sous un angle “impact”, la norme ISO 26000.
  3. Preuve d’acceptabilité (compréhension de l’écosystème) : la qualification des attentes sur l’impact des parties-prenantes. 
  4. Preuve de faisabilité (conception de la solution) : l’introduction du cycle de vie du produit.
  5. Preuve de viabilité (définition du business model) : l’introduction de la notion de “bénéficiaire” et de proposition de valeur à impact”

De nouveaux canevas sont également introduits pour favoriser l’analyse du projet sous cet angle de l’impact, tels que :

  • la Cartographie des parties prenantes
  • la matrice de matérialité
  • le Canevas gouvernance

Nous avons été heureux de présenter cette approche en avant-première à l’occasion de l’événement FEET 2002 (Forum de l’Économie des Énergies bas carbone pour la transition Énergétique) lors d’une table ronde le jeudi 21 avril sur le sujet des “outils dédiés à l’entrepreneuriat circulaire” avec la startup Neolithe, accompagnée depuis son lancement par AgroParisTech, comme témoin et premier utilisateur de cette approche innovante pour l’impact !

      Ce travail qui a démarré en co-construction, n’a pas fini d’être peaufiné pour devenir un véritable outil d’aide à la décision dans des contextes de plus en plus complexes et incertains. Les variables de l’impact ajoutent de la complexité. L’entrepreneur s’attelle à une tâche de plus en plus ardue qui est de concilier l’économie avec les impacts sociétaux et environnementaux.
      Gageons que cette nouvelle approche de “Business & Impact Design” aide tant les entrepreneurs que leurs accompagnants et les investisseurs, à absorber les chocs actuels, à penser différemment et délimiter ainsi les contours d’une économie tournée vers le “bien commun.”

      Article co-écrit par des membres du groupe de travail Impact conduit par Vianeo :

      Grégoire Burgé – Responsable de l’innovation Agro Paris Tech
      Séverine Herlin – CEO Vianeo
      Fawaz Maamari – Open innovation Catalyzer – Bee’Onde
      Roland Pesty – CEO Pollen Innovation
      Alain Salmon – Consultant
      Pascaline Thiebaut – Directrice du conseil – Vianeo

      Business design et impact : les 2 en 1

      [Webinar] Jeudi 2 juin à 17h

      Venez découvrir  les résultat du groupe de travail Impact mené depuis 1 an en collaboration avec Vianeo et ses partenaires.

      Un embarquement immédiat !

      ✅ Organisez vos appels à projets/concours

      ✅ Formez vos équipes

      ✅ Accompagnez vos projets

      ✅ Gérez et pilotez votre portefeuille d’innovation

      Ne manquez aucun événement !

      Chaque mois, recevez une newsletter avec les prochains événements (webinar…) et les prochaines dates de certifications.

      Les autres articles pouvant vous intéresser